Le régime par répartition se dégrade

En France, l'avenir des retraites est menacé et nous en sommes tous plus ou moins conscients.

Dans ce contexte de mutations économiques et d'inquiétudes sur la pérennité des revenus, la question de la retraite se pose, et ce tout particulièrement pour les jeunes générations.

La France a fait le choix de la répartition au travers des régimes de base obligatoires ou complémentaires.

Face aux difficultés du système par répartition, une dose de «capitalisation» a été introduite au fil des réformes via des produits réglementés d'épargne dédiés à la retraite (PERCO, PERP, Madelin..).

La répartition au coeur du dispositif français

Le système français de retraite par répartition se caractérise par 3 grands principes :

  • La multiplicité des régimes : les uns sont destinés aux salariés du secteur privé, d'autres aux fonctionnaires, aux professions libérales, ou encore aux agriculteurs… Des régimes dits « spéciaux » complètent le dispositif.
  • La répartition est au cœur du dispositif. Les cotisations versées par les actifs et leurs employeurs sont utilisées pour payer les retraites. Les cotisations d’aujourd’hui financent les retraites d’aujourd’hui et non celles de demain.
  • L'encadrement et la gestion paritaire des régimes. Les régimes sont encadrés par une réglementation et leur gestion est confiée à des organismes publics.

La baisse des taux de remplacement rend nécessaire la constitution d'une épargne retraite complémentaire en particulier pour les cadres du secteur privé. Ceux-ci sont les premiers concernés s'ils souhaitent maintenir le niveau de leur revenu d'activité pendant leur retraite.

Des solutions existent dans le cadre de produits individuels ou collectifs dédiés.

La capitalisation : un complément indispensable

Dans les régimes par capitalisation chaque individu, avec l'aide éventuelle de son employeur (PERCO, art.83/PERE), peut épargner en vue de la retraite.

Les sommes épargnées pendant la vie active et les performances des placements détermineront les montants versés à la retraite. Le salarié en disposera lors de son départ en retraite sous forme de rente ou de capital dans le cadre du PERCO.

L'épargne peut également être individuelle. Pour cela les épargnants disposent d'un choix très large de supports d'épargne dont certains ne sont pas dédiés à la retraite.

Les 3 piliers de la retraite en France

  • La retraite de base de la Sécurité sociale – 1er Pilier

    Replier le thème
  • Les régimes de retraite complémentaire – 2ème Pilier

    Replier le thème
  • L'épargne retraite collective ou individuelle – 3ème Pilier

    Replier le thème
pyramide_ret_CA