Comment tirer le meilleur parti de votre Epargne Salariale & Retraite pour financer votre projet immobilier ? Comment, aussi, organiser votre épargne dès maintenant dans la perspective d’une telle acquisition ?

Conseil n°1 : N'attendez plus 5 ans pour débloquer votre argent !

Bonne nouvelle, pas besoin d’attendre le délai légal de cinq ans, pour débloquer les sommes placées en Epargne Salariale sur votre Plan d’Epargne Entreprise (PEE) ou Plan d’Epargne Interentreprises (PEI). 

A condition, toutefois, qu’il s’agisse bien de l’acquisition de la résidence principale, de son agrandissement ou encore de sa remise en état suite à une catastrophe naturelle. Une résidence secondaire ne peut pas profiter en revanche d’un tel déblocage. 

A noter que cette épargne salariale n’est pas la seule source de financement. L’Epargne Retraite, c’est-à-dire le Plan d’Epargne Retraite Collectif (PERCO/PERCOI), vous offre également cette possibilité. C’est même l’un des 5 cas de déblocage anticipé avant votre départ à la retraite. A privilégier peut-être même avant de mobiliser votre PEE/PEI, dont les sommes sont disponibles au plus tard au bout de cinq ans !

Conseil n°2 : Devenez propriétaire avant d'être retraité

Pourquoi l’acquisition de la résidence principale est-elle considérée comme une raison suffisante pour débloquer votre épargne salariale ? 

Simplement parce que l’Etat considère cet achat comme un bon moyen de préparer activement votre retraite. Etre à la fois retraité et propriétaire, c’est s’épargner des calculs angoissants pour déterminer si votre pension suffira à couvrir à la fois vos dépenses quotidiennes et de logement.

Inutile pour autant d’attendre que la retraite approche pour profiter de ce déblocage. Les jeunes acquéreurs peuvent aussi en bénéficier. Une raison de plus pour profiter du dispositif d’épargne de votre entreprise et penser le plus tôt possible à faire des versements volontaires pour profiter de tous ses avantages !

Conseil n°3 : Apportez un complément financier pour votre emprunt

Cette Epargne Salariale & Retraite, constituée au fil des versements, puis débloquée lors de l’achat de la résidence principale, vient alimenter (totalement ou en partie) votre apport personnel. Autrement dit, les sommes que vous apportez directement sans recourir à l’emprunt. 

Apport personnel et emprunt sont évidemment liés : plus votre apport est important, moins vous avez besoin d’emprunter et plus le taux peut être avantageux. 

Pourquoi ? 
Parce qu’avec un apport conséquent (au moins 10 % du prix du bien), l’organisme prêteur prend moins de risque. Il est donc plus enclin à vous accorder des conditions avantageuses. Avoir économisé une somme importante témoigne de vos habitudes d'épargne et de la bonne gestion de votre budget. Aux yeux des banques susceptibles de vous proposer un prêt, vous marquez des points !

Conseil n°4 : Evaluez le montant de votre épargne

La première chose à faire quand vous possédez de l’Epargne Salariale & Retraite est de l’évoquer avec l’organisme prêteur. De cette manière, votre interlocuteur peut l’intégrer dans les simulations qu’il vous présente. 

Avec toutes les cartes en main, vous pouvez identifier le scénario le plus avantageux : puiser dans votre épargne pour augmenter votre apport ou bien emprunter davantage sans toucher à cette épargne. Les sources d’apport personnel sont potentiellement nombreuses (livrets A ou de développement durable, Plan d’Epargne Logement, …). 

Avant de débloquer votre Epargne Salariale & Retraite, prenez le temps de comparer les rendements de vos différents placements. Il serait dommage de débloquer une épargne qui vous rapporte plus que ce que vous coûte le crédit !

Conseil n°5 : Pensez à épargner le plus tôt possible pour profiter un maximum

Evidemment, pour profiter de son Epargne Salariale & Retraite dans le cadre d’un projet immobilier, encore faut-il avoir… épargné préalablement. 
Pas besoin de mobiliser chaque mois de grosses sommes. Ce qui compte, c’est d’alimenter régulièrement et au plus tôt cette épargne. Pour vous convaincre, voici une simulation. 

Avec 50 € de versement chaque mois et une hypothèse de rendement annuel moyen de 4 % net* :
  • à horizon 15 ans, votre apport personnel sera de 12 233 €
  • à horizon 10 ans, votre apport personnel sera de 7 335 €
  • à horizon 5 ans, votre apport personnel sera de 3 309 €
Si vous y ajoutez vos éventuelles primes de participation ou d'intéressement, par exemple 1 500 € tous les ans :
  • à 15 ans, votre apport personnel sera de 42 815 €
  • à 10 ans, votre apport personnel sera de 25 672 €
  • à 5 ans, votre apport personnel sera de 11 581 €

* cette simulation est donnée à titre purement indicatif